Sélectionner une page

Il y a une question qui revient très souvent lorsque je suis en séance photos, c’est : « Est-ce votre métier ?« , ou parfois on me demande aussi si je ne vis QUE de la photo. C’est une question légitime car le métier de photographe n’est pas unique, ni réglementé.

On trouve presque autant de visions de ce métier, qu’il y a de photographes ! Certains ont un emploi traditionnel et profitent du statut de micro-entreprise pour réaliser quelques prestations photos , d’autres travaillent ainsi juste le temps de créer leur clientèle… Il y a ceux qui se spécialisent dans un unique domaine (le mariage par exemple, ou le photo-journalisme), ceux qui touchent à toutes les facettes de la photo, ou encore ceux qui une fois lancés dans l’entreprenariat ont envie de créer d’autres choses (c’est mon cas)… Ou encore des blogueurs ou artisans qui au départ ont appris la photo pour enjoliver leur site et qui en sont tombés amoureux… C’est un métier où l’on trouve énormément de reconversions et d’autodidactes.

Album photo de naissance du petit Jules.

Devenir photographe professionnel

Il y a 5 ans je commençais tout juste à envisager de quitter mon emploi salarié de responsable marketing pour vivre de la photo. Je ne voulais pas pratiquer tous types de photographies. Je me suis tout de suite spécialisée dans le domaine qui me fait vibrer : la photographie de famille en passant par les belles étapes de la maternité et la naissance. Je me suis essayée à d’autres univers, j’ai fait des formations, des projets personnels, engagés, collectifs, c’est ce qui m’a aidé (et m’aide encore) à affiner ma technique, à trouver et confirmer mon style, à m’épanouir professionnellement.

Le métier de photographe m’a surtout appris une chose : à devenir un entrepreneur, et à y prendre goût.

Cela n’a pas été facile au début. Timide et anxieuse par nature, devenir entrepreneur ne m’était pas destiné, mais c’était la seule solution pour pouvoir me lancer en tant que photographe dans cette spécialité… Et voilà plus de 5 ans que ma petite entreprise existe et vit ! Oui elle vit, elle évolue avec mes envies, mes besoins. L’avantage principal de vivre de son entreprise, c’est de pouvoir planifier ses journées comme on le souhaite.

Vivre de sa passion

Pour revenir à la question de départ, il est vrai qu’aujourd’hui je ne vis pas uniquement de la photo. En revanche, je vis uniquement de mon entreprise. En 5 ans, j’ai réalisé plus de choses qu’en plus de 10 ans de salariat ! Malgré tout, ce n’est pas tous le jours facile, il y a des choix épineux, des décisions à prendre seule (ou presque), des étapes inconfortables, une visibilité réduite quant à son salaire du mois suivant…

Il faut aimer l’aventure, aimer se remettre en question souvent, apprendre à rebondir quand un choix n’est pas le bon, à garder le cap quoi qu’il arrive, à avancer malgré ses propres peurs… Il faut aimer la liberté de pouvoir composer ses journées, son travail, ses produits, ses services. Il faut oser décider si on a envie de plus, ou si on préfère ne pas embaucher, ne pas investir parce que ce qu’on a nous convient ainsi et que l’on ne veut pas prendre plus de risques ou de responsabilités, ou au contraire avoir des envies démesurées et se donner les moyens d’y arriver !

Je crois que les avancées technologiques et notre besoin d’épanouissement (encore plus exacerbé chez les nouvelles générations), nous ont ouvert le champ des possibles. Vivre de la photo ne veut plus dire : avoir un magasin avec un pignon sur rue et proposer des photos d’identités, non ce n’est plus forcément cela, enfin ça dépend de ce qui vous fait vibrer bien entendu…

Et vous ?

Quel rêve souhaitez-vous oser réaliser ?

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Pin It on Pinterest

Share This