Sélectionner une page

On a tous besoin de visiteurs sur son site Internet. Et même lorsque l’on en a un nombre important, on doit à la fois entretenir ce traffic et continuer de toucher de nouveaux internautes. Qui dit nouveaux internautes, dit clients potentiels.

Pour obtenir un traffic continuel et croissant, nous avons différents leviers :

  • Ecrire de nouveaux articles et les partager sur les réseaux sociaux,
  • Être publié / interviewé sur d’autres sites,
  • Financer sa visibilité avec des annonces (Google Ads, Bing Ads, Facebook Ads…),
  • Optimiser ses pages et articles afin d’être accessible depuis les moteurs de recherche,

Focalisons-nous sur ce dernier point, autrement appelé SEO (Search Engine Optimization : optimisation pour les moteurs de recherches), ou en français : référencement naturel.

Qu’est-ce que le référencement naturel ?

En admettant que je recherche une « agence marketing » sur ma région.

Lorsque je saisi cette requête sur un moteur de recherche, ce dernier a enregistré des milliers de résultats contenant ces mots clés dans leur base de données. Ils doivent donc trier ces informations, et les afficher sous forme de liste, en commençant par les résultats les plus pertinents pour vous.

Nous allons principalement envisager Google car c’est la solution qui génère près de 90% des recherches en Europe.

Google utilise un algorithme et l’intelligence artificielle (ce qui représente plus de 200 critères qui ne sont pas officiellement communiqués) pour vous offrir les meilleurs résultats. Google va notamment se baser sur votre position géographique (via votre adresse IP, ou le GPS de votre téléphone selon l’outil sur lequel vous effectuez la recherche) pour proposer un résultat pertinent et personnalisé. Ainsi, en tapant la requête « agence marketing », il est fort possible que mes résultats ne soient pas les mêmes que les vôtres, si nous ne sommes pas dans la même ville.

De fait, être numéro 1 sur Google n’est plus une réalité. On parle plutôt de position moyenne.

Si cela peut paraître frustrant, en tant qu’internaute, il y a de fortes chances pour je préfère travailler avec une agence proche de moi. C’est donc plutôt un bon choix en terme d’expérience utilisateur.

Quels sont les critères de sélection de Google ?

1. L’environnement technique

Il s’agit de permettre aux robots de Google (autrement appelés « crawlers ») d’accéder à votre site de façon régulière, et d’y scanner tout le contenu. Le moteur de recherche se charge ensuite de l’enregistrer dans la base de données, au bon « rayon ». Il pourra ainsi appeler cette donnée au moment où il en aura besoin. Plus de 50% des requêtes étant faîtes depuis un mobile, Google est aussi très regardant quant à la qualité et la rapidité d’affichage de votre site sur les smartphones et tablettes.

2. L’optimisation onpage

Vous devez avoir à l’esprit que chaque page de votre site (et chaque article aussi) peut arriver en première position. Ainsi, plus vous traitez d’informations différentes (de votre domaine d’activité bien entendu), plus vous multipliez les chances d’être visible sur les moteurs de recherches. EN d’autres termes, il faut imaginer toutes les questions que se posent un prospect.

Pour être plus claire, en tant qu’agence marketing, je ne vais pas chercher à être bien positionnée uniquement sur cette requête. Je vais créer du contenu sur d’autres recherches que pourraient faire mes clients potentiels comme « comment améliorer mon SEO« . Il se peut que l’internaute souhaite uniquement utiliser les informations et réaliser lui-même les optimisations, mais il y a aussi des chances qu’il apprécie ma façon de vulgariser le concept, et qu’il décide de me déléguer ce point afin de profiter de mon expertise et de rester concentré sur d’autres sujets plus importants pour lui.

Si Google n’est pas très loquace sur les subtilités de son algorithme, il conseille notamment de soigner les titres de ces articles / pages, et de ne traiter qu’un sujet par page (ou article). Il sera aussi utile de bien structure votre texte et de décrire vos images dans les balises ALT (puisque Google ne peut pas voir votre image précisément).

3. La popularité de votre contenu

Selon Google si un site web parle de votre contenu, c’est que ce dernier est intéressant. Cependant, il ne s’agit pas de partir à la quête des liens à tout va. Le moteur de recherche est assez stricte sur ce point, vos backlinks (liens vers votre site) doivent être eux-même populaires et/ou en phase avec les sujets développés sur votre site.

Bref, vous l’aurez compris, il ne suffit plus d’aligner un certain nombre de mots clés sur une page, ou pire sur toutes les pages de votre site, ni d’être inscrit sur de nombreux annuaires. Pour être bien positionné, votre contenu doit d’abord être pertinent pour vos lecteurs, afin de générer naturellement de l’intérêt, du trafic, des liens, et Google saura ensuite quoi faire.

Comment améliorer mes positions ?

Avant de créer du contenu pour booster votre référencement naturel, il peut être intéressant de commencer par auditer vos pages et articles déjà en ligne. Nous allons voir comment répondre aux questions suivantes :

  • Sur quelles requêtes suis-je positionné ?
  • A quelle position moyenne ?
  • Quel est le taux de clic ?
  • Quels sont les sites avant le mien ?

Ces données me permettront de savoir quel effort est nécessaire pour améliorer mon positionnement.

  1. Créer un compte Search Console (l’outil gratuit de Google pour les webmasters)
  2. Valider votre propriété en utilisant la méthode la plus simple : Google Analytics (à condition bien entendu que vous ayez déjà intégré Google Analytics à votre site, si ce n’est pas le cas, vous devriez suivre ma mini-formation gratuite).
  3. Laisser tourner un peu, le temps que la plateforme emmagasine des données.
  4. Consulter le rapport de performances

Une fois dans ce « rapport de performances », cliquez sur les 4 box afin de voir afficher toutes les données. Vous obtenez un affichage comme celui-ci :

Définitions :

  • Impression : nombre d’affichage de votre lien dans la page de réponse Google (SERP).
  • CTR moyen : nombre de clics enregistrés par votre lien, divisé par le nombre d’impressions de celle-ci.
  • Position : La position moyenne enregistré pour votre page / article dans la liste des résultats Google.

Ce tableau nous permet de voir les requêtes qu’on saisi les internautes pour nous trouver, le nombre de fois où votre page s’est affichée (impressions), votre position moyenne dans la liste et le nombre de clics reçus.

Avez-vous observé la différence du taux de clic entre la première et la deuxième position ?  Et la troisième ?

Après ayant d’efforts pour être en première page, ce rapport nous aide à voir les efforts à faire pour gagner quelques places, et par la même des clics / visiteurs !

Comment procéder ?

  1. Depuis ce tableau, relevez toutes les requêtes intéressantes pour votre entreprise.
  2. Sélectionnez uniquement les positions moyennes en dessous de 2 et au-dessus de 11.
  3. Saisissez ces requêtes dans Google et observez qui sont les sites avant vous. Qu’ont-ils de plus que vous ? Qu’est-ce qui fait qu’ils méritent d’être avant vous ?
  4. Identifiez tout ce que vous pouvez faire pour améliorer votre page : compléter le texte, mieux le structurer, obtenir un backlink, le partager sur les réseaux pour obtenir du trafic supplémentaire…

Lorsque vous êtes en deuxième position, vous pouvez changer votre titre SEO afin qu’il donne plus envie de cliquer dessus. Soyez créatif !

Prêt à auditer votre site ?

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Pin It on Pinterest